Nicolas Ruegg
Auteur, metteur en scène, comédien.
Page d'accueilPlan du siteEnvoyer à un ami
 
Nicolas Ruegg
 
 
 
 
En deux mots:
Atteint par le virus du spectacle dès mon plus jeune âge, je suis ce qu'on appelle un enfant de la balle. Né dans un cirque d'un père clown et d'une mère dresseuse de colombes, mes premières armes en public, je les ai faites au printemps 1982 à l'âge de 3 ans et demi.
A cette époque je me produisais sur la piste du cirque Medrano, en suisse-allemande, sous le regard bienveillant de mes parents.
Mais mon chemin n'allait pas s'arrêter là.
Dès que j'ai eu l'âge de tenir un crayon, je me suis mis à écrire des histoires. (Peut-être que le fait d'avoir une grand-maman libraire et un grand-père comédien n'y est pas complétement étranger...) 
A 20 ans j'avais déjà écrit trois spectacles pour le cirque Stellina, et je me lançais en même temps dans le monde du théâtre pour abandonner petit à petit celui du cirque. S'en sont suivies de nombreuses pièces sous la direction de metteurs en scène de renom tels que Valère Novarina, Jean Chollet, Gérard Demierre, Bernard Sobel et Cédric Dorier, pour ne citer qu'eux. Mais ma passion pour l'écriture ne s'était pas tarie et ma plume n'a jamais cessé de fonctionner, écrivant au fil des années, des pièces de théâtre, des nouvelles, des poêmes, des spectacles, (même des discours à de très rares occasions!)
En 2008 j'ai ajouté à mon arc la corde de l'écriture chorale, Je travail en particulier avec Blaise Mettraux, compositeur Challensois fort apprécié aux multiples talents.
Depuis 2012, je me transforme chaque fin d'années en conteur de Noël sur les ondes Vaudoises de GVFM.
Depuis 2013, je donne également des cours de théâtre à des élèves de 6 à 16 ans dans diverses écoles tant privées que publiques. L'enseignement permets de se remettre en question et de se contraindre à explorer divers univers. C'est, en plus, extraordinaire de voire les enfants évoluer, comprendre des choses et s'amuser en se posant de bonnes question. L'apprentissage du théâtre peut et devrait se faire très tôt, le corps, la voix, la présence et l'écoute sont des outils indispensables de l'art théâtral. Comme un musicien doit s'entrainer tous les jours pour maîtriser son instrument, un comédien doit lui aussi apprendre à maîtriser son instrument, sauf que lui ne le range pas dans un étui lorsqu'il a terminé. Il est sont propre instrument. Il est donc bénéfique d'acquérir tout de suite des bases justes, plus tôt que de prendre de mauvaises habitudes et de devoir ensuite les corriger, et je parle là en connaissance de cause...

Voilà un bref aperçu de qui je suis. 

Auteur, metteur en scène, parolier, et comédien, j'aime tout simplement tout ce qui touche au spectacle, au rêve, à l'imaginaire, à la vie...
CV
 

Fils du clown Pupuce (Serge Ruegg), Nicolas fait ses premiers pas au Cirque Medrano, et à 20 ans, il a déjà écrit 3 spectacles pour le cirque Stellina. L'écriture ne le quittera plus; 7 pièces de théâtre, une dizaine de spectacles, des textes de liaisons et une quantité de paroles pour des choeurs, il s'inscrit à la Suisa, à la SSA et vit de sa plume.

 

En 2011, il sort de l'Ecole des Teintureries diplôme en poche, mais il a déjà foulé les scènes romandes, au théâtre du Jorat notamment sous la direction de Jean Chollet dans "Monsieur René et le Roi Arthur" mais aussi sous la direction de Gérard Demierre dans " Le Garçon Savoyard". Son diplôme, en quelque sorte, valide ce qu'il pratique déjà comme un choix de vie.

Il travaille avec des metteurs en scène tels que Stéphane Auvray-Nauroy, Youri Pogrebnitchko, Cédric Dorier, Nathalie Lannuzel, Bernard Sobel, Nicolas Rossier et Geneviève Pasquier, François Regnault, Jean Chollet, Nathalie Pfeiffer, Gérard Demierre Dominique Würsten et Valère Novarina.

Parallèlement à son métier de comédien, il s'intéresse de plus en plus à la mise en scène et à la musique qui a toujours fait partie de sa vie. Sa complicité avec le compositeur et chef d'orchestre Blaise Métraux l'amènera à l'écriture et à la direction d'un opéra; "Lucius" , puis à des travaux de commandes liés aux chorales qui l'engagent à la fois comme écrivain et comme metteur en scène.

Comédien, il incarnera en 2017, au théâtre de l'Oriental Vevey, et à ECT Lausanne, le rôle du poilu Constant Boré dans " 1916, Ciel Bleu à l'Horizon" sous la direction de Nathalie Pfeiffer puis « Quand souffle le vent du nord » au théâtre des trois quarts, mis en scène par Dominique Würsten. En 2018 il a également joué dans « Roméo et Juliette » mis en scène par Nicolas Gerber, ainsi que dans« Papa va bientôt rentrer » dirigé également par Dominique Würsten ou encore dans « Monsieur René et le théâtre » assemblage de textes de René Morax avec le théâtre itinérant Transvaldesia sous la direction de Isabelle Vallon. en 2019, c’est dans « l’Histoire du soldat » à Romainmotiers qu’on le retrouve aux côtés de Michel Zendali, puis dans « La Voile », création pour choeur mixte dont il est l'auteur et le récitant. En janvier 2020, il retrouve Nathalie Pfeiffer (Cie Paradoxe) pour co-signer la mise en scène de "Une Soirée Anglaise" sur des textes de Alan Bennett.

Il enseigne également  le théâtre dans les établissements scolaires du Jorat et officie régulièrement comme conteur sur les ondes de GVFM.

 

© 2011
Créer un site avec WebSelf